Aubervilliers En Lutte

Blog de grève des établissements scolaires d'Aubervilliers

Archive for the ‘Le point sur les réformes’ Category

Un article du Guardian sur le possible boycott des évaluations de primaire

Posted by aubervilliersenlutte sur 31 mars 2010

http://www.guardian.co.uk/education/2010/mar/23/teachers-tests-boycott

Les enseignants ont l’intention de boycotter les tests scolaires Les syndicats prédisent qu’une majorité des enseignants interrogés se prononceront pour un boycott des tests nationaux pour les enfants de 11 ans.

Les chefs d’établissements en Angleterre se préparent aujourd’hui pour une bataille avec le prochain gouvernement (quelle que soit sa couleur politique), après l’annonce que des milliers d’entre eux ont l’intention de boycotter les tests nationaux pour les enfants de 11 ans, après les élections générales.

Les syndicats enseignants interrogent des dizaines de milliers de chefs d’établissements et leurs adjoints sur la question du boycott des tests d’anglais et de maths que 600 000 enfants sont censés passer à partir du 10 mai. Les enseignants ont jusqu’au 16 avril pour voter, mais dès aujourd’hui les syndicats (l’union nationale des enseignants (NUT) et l’association nationale des chefs d’établissements (NAHT)) ont déclaré être confiants dans le fait que la majorité des personnels interrogés se prononceraient pour un boycott. Les deux syndicats ont demandé aux enseignants s’ils seraient d’accord pour « frustrer l’administration » de ces tests.

En cas de boycott, les élèves et enseignants continueraient le travail scolaire, et les enfants ne seraient pas enregistrés dans les tests.

Un boycott serait la première bataille à laquelle le nouveau gouvernement devrait faire face après les élections prévues le 6 mai. Les travaillistes et les conservateurs soutiennent ces tests. L’année dernière Gordon Brown a lancé un appel personnel aux enseignants. Ed Balls, le secrétaire à l’éducation, a annoncé des réformes pour les tests de l’année prochaine, qui verraient les évaluations opérées par les enseignants publiées à côté des tests évalués à l’externe. Les conservateurs pensent à reporter les tests à la première année de l’école secondaire. Ce seraient les enseignants, et non des examinateurs extérieurs qui les noteraient. Les syndicats veulent leur annulation, déclarant que ces test sont utilisés pour compiler des classements d’école sans signification, qui stigmatisent les écoles avec des élèves en difficulté, et font de la dernière année du primaire un exercice répétitif de préparation aux tests.

Christine Blower, la secrétaire générale de la NUT, a déclaré : « Si nous avons un résultat favorable, ce en quoi nous sommes confiants, nous enverrons une liste d’instructions aux enseignants sur ce qu’il ne faut pas faire, et ainsi nous frustrerons l’administration ».

En janvier, un quart des membres du NUT ont répondu à une enquête initiale. Trois quarts d’entre eux ont voté pour le boycott. Les enseignants seront sollicités pour proposer une motion appelant au boycott des tests lors de la prochaine conférence syndicale annuelle à Liverpool le mois prochain. La motion, proposée par des enseignants de l’est de Londres, déclare : « Nos pensons que nous devons évoluer vers un système dans lequel l’évaluation sert à l’éducation. Les classements d’école sont l’outil pour le déclin de l’amour de la lecture et de l’éducation chez les enfants. Abolir les tests est le premier pas pour de réelles améliorations ». Le NUT est aussi à la tête d’un conflit avec le prochain gouvernement au sujet de l’augmentation du nombre d’académies [1]. A la conférence annuelle du syndicat, les enseignants devront proposer un plan d’action pour contrecarrer les projets travaillistes et conservateurs de booster les académies. Une motion, proposée par des enseignants à Lambeth (sud de Londres) déclare : « la future expansion des académies signerait le passage d’un système d’éducation local démocratique et planifié de façon cohérente à un patchwork de marchés locaux d’enseignement privatisés et en concurrence dans lequel ceux qui ont le pouvoir financier seront les gagnants ».

Traduction : Yves Cassuto

De quoi réfléchir pour les évaluations de CM2 :

http://www.mediapart.fr/club/blog/sebastien-rome/180110/quand-un-syndicat-anglais-deplore-lexportation-des-evaluations-folle

Posted in Le point sur les réformes, Revue de presse | Commentaires fermés sur Un article du Guardian sur le possible boycott des évaluations de primaire

L’école de demain va vous donner mal à la tête !

Posted by aubervilliersenlutte sur 29 mars 2010

C’est la rentrée !

A l’école élémentaire de la rue de l’Avenir, dans la classe de CE2, élèves et parents font la connaissance de l’enseignant, enfin des enseignants…

Car ils seront deux dans la classe, jusqu’aux vacances de la Toussaint.

Le premier vient d’être reçu au concours de recrutement des professeurs des écoles, on l’appelle P.E.S. (Professeur d’Ecole Stagiaire). Il n’a pas eu de formation professionnelle, hormis 4 semaines d’observation dans deux classes l’année dernière. Pas de chance, ce n’était pas en CE2, mais bon.

Le deuxième, qu’on appelle T1 (Titulaire 1ère année), sort d’un an de formation professionnelle à l’IUFM, il a eu la chance d’être reçu au concours en 2009 : il fait partie de la dernière promotion d’enseignants formés puisque les IUFM n’existeront plus en 2011. Il aurait du avoir un  poste à l’année dans une école pas trop difficile pour ce début de carrière, mais bon.

Le samedi suivant, réunion de classe.

PES explique aux parents qu’il a un tuteur dans l’école, un enseignant chevronné qui lui apporte conseils et soutien. Bien sûr c’est un peu compliqué parce que le tuteur a un CP et n’a pas fait de CE2 depuis 1997, il ne connaît pas les manuels, et le midi il fait les aides personnalisées. Mais bon, on peut discuter un peu à la récréation, s’envoyer des mails le soir. Et puis le T1 a accepté de prendre le CP du tuteur deux matinées par semaine pour qu’il vienne dans le CE2 voir comment travaille le PES.

Et puis, il y a aussi un Maître Formateur qui viendra dans la classe de temps en temps.

Enfin, à partir de novembre, ce sera différent : le T1 quitte l’école pour aller faire des remplacements ailleurs. Le PES reste dans la classe de CE2… les lundis jeudis et vendredis, puisque les mardis il va parfaire sa formation  à l’Université jusqu’au mois de mai.

Pour les mardis, un remplaçant Brigade arrive. Jusqu’au mois de mai, le Brigade remplacera quatre PES dans quatre écoles différentes : une petite section le lundi, un CE2 le mardi, un CM1 le jeudi et une grande section le vendredi. Ca fait une centaine d’élèves, Brigade ne connaîtra peut-être pas tous les prénoms à Noël, mais bon.

Le PES et le Brigade ne se rencontreront jamais puisqu’ils ne sont pas là les mêmes jours, mais bon, quelques mails pour les urgences, ça permet de créer du lien !

Comme la formation professionnelle, c’est vraiment primordial, le PES aura aussi un stage d’une semaine complète au deuxième trimestre. Pas d’inquiétude, son remplacement est prévu… par une autre Brigade, on l’appelle Brigade n°2.

Quand mai arrivera, le PES aura terminé sa formation et sera à plein temps dans sa classe de CE2. Il sera évalué (il ne sait pas encore par qui ni comment) et titularisé (si tout va bien) à la rentrée suivante.

Les parents osent quelques questions sur l’emploi du temps, le programme scolaire, les projets pédagogiques, le livret d’évaluation. Le PES est embarrassé car il a été nommé la veille de la rentrée, il a juste eu le temps de lire les Programmes Officiels, participer à deux réunions le mercredi avec l’inspecteur sur le thème «Déontologie du fonctionnaire», aménager sa classe, s’initier au maniement du Baby-haller pour son élève asthmatique, repérer l’itinéraire pour les séances de piscine qui commencent lundi… Mais bon, il va faire son maximum, mettre les bouchées doubles.

L’école est sympa, les collègues attentifs et le PES est très motivé et le T1 va l’aider.

Les parents quittent la réunion, perplexes, inquiets ou fâchés.

Que penser ? Que faire ?

Vous n’avez pas tout compris ? C’est normal.

En revanche, vous avez sans doute compté : PES, T1, Brigade n°1, Brigade n°2…

Quatre enseignants différents. Une grippe ? Un congé maternité ? Il faudra faire appel à Brigade n°3 …

A la rentrée, 170 écoles, soit plus de 4000 élèves, seront dans cette situation à Paris.

source : http://iufmparis.canalblog.com/archives/2010/03/27/17382149.html

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur L’école de demain va vous donner mal à la tête !

Ca bouge à Lille !

Posted by aubervilliersenlutte sur 15 mars 2010

Notamment au lycée Fenelon, dont les enseignants on créé un blog très actif : http://www.profsfenelon.blogspot.com/

On peut y trouver une bande dessinée instructive :

Ainsi qu’une présentation claire de la réforme du concours :
http://profsfenelon.blogspot.com/2010/03/pour-nourrir-notre-reflexion.html

Posted in Des nouvelles d'ailleurs, Galerie photo et vidéo, Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur Ca bouge à Lille !

L’état attaque l’école publique, et favorise l’école privée

Posted by aubervilliersenlutte sur 22 février 2010

Doublement des postes ouverts au CAFEP/CAPES pour le privé, suppression de 2% des postes au CAPES pour le public, le cru 2010 du nombre de postes offerts aux concours externes de recrutement des professeurs du second de degré a été publié sur le site du ministère.

Chiffres et analyse ici !

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur L’état attaque l’école publique, et favorise l’école privée

Nombre d’élèves qui auront un enseignant stagiaire

Posted by aubervilliersenlutte sur 22 février 2010

1 660 324 élèves auront un enseignant stagiaire (non formé, et à temps plein) en 2010/2011 :

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur Nombre d’élèves qui auront un enseignant stagiaire

Motion de refus pour l’organisation des groupes de compétences en langues du lycée Flora Tristan (Noisy le Grand)

Posted by aubervilliersenlutte sur 22 février 2010

Motion de refus d’application de la réforme pour l’apprentissage des langues vivantes en Lycée

Notre motion de refus est motivée par les raisons suivantes :

  1. Groupes de compétence : aucune information claire n’est donnée sur les modalités de fonctionnement de ces groupes mais il se dégage qu’il s’agit des groupes de niveau
  2. Les groupes de compétences ne répondent pas à notre conception pédagogique
  3. Les groupes de compétences sont contre-productifs pour les élèves les plus faibles
  4. Les fonctionnement des groupes de compétences rendent impossible l’intégration des professeurs de langues dans les différentes équipes pédagogiques
  5. Les groupes de compétences empêchent les professeurs de langue d’être professeur principaux d’une classe
  6. Les groupes de compétences modifiables en cours d’année présentent des multiples difficultés d’organisation
  7. Les groupes de compétences vont à l’encontre des ambitions affichées par le gouvernement en faveur du bilinguisme des lycéens
  8. Les groupes de compétences sont contraires au projet de notre établissement

Plus de détails ici !

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur Motion de refus pour l’organisation des groupes de compétences en langues du lycée Flora Tristan (Noisy le Grand)

Pourquoi je ne renseignerai pas Base élève – Lettre d’un directeur d’école

Posted by aubervilliersenlutte sur 14 février 2010

POURQUOI JE NE RENSEIGNERAI PAS BASE ELEVES
CONVOCATION A L’INSPECTION ACADEMIQUE

Lundi 25 janvier 2010

J’ai choisi le métier d’enseignant pour les missions éducatives et pour viser les progrès de tous les élèves, pas pour devenir un agent de transmission numérique de données sensibles.

J’ai choisi d’être directeur pour mieux travailler en équipe, au service des apprentissages, de l’épanouissement des élèves et du bon fonctionnement de l’école, pas pour devenir, par clé OTP interposée, un organe hiérarchisé de cette transmission.

Enseignant, directeur, je le suis pour les valeurs républicaines et humanistes. Je contribue à inculquer aux élèves de mon école le respect des autres et le respect de la loi. Mes élèves contribuent à élaborer les déclinaisons des lois de la classe et de l’école. Ils sont associés à la résolution des conflits. Je les considère d’abord comme les futurs citoyens qu’ils sont.

La suite ici !

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur Pourquoi je ne renseignerai pas Base élève – Lettre d’un directeur d’école

Un article de Stéphane Beaud, pour la défense de la SES

Posted by aubervilliersenlutte sur 14 février 2010

LIBERATION Société 08/02/2010 à 00h00

Lycée : éco sans socio n’est que ruine de l’âme

Par Stéphane Beaud Professeur de sociologie à l’Ecole normale supérieure (Ulm), responsable de l’équipe Enquêtes, terrains, théories (ETT) du centre Maurice-Halbwachs (CNRS-EHESS-ENS)

Pour commencer, un témoignage personnel. Année scolaire 1983-1984 : je débute dans l’enseignement comme «professeur stagiaire» de sciences économiques et sociales (SES) au lycée Carnot de Dijon, l’établissement prestigieux de la ville, comprenant les classes préparatoires aux grandes écoles. La filière SES, encore perçue comme roturière, n’a pas droit de cité dans ce lycée bourgeois où le député maire, Robert Poujade, a longtemps été professeur de khâgne en lettres. Bien des forces se sont liguées, avec succès, pour empêcher la création dans ce lycée d’une section B (SES de l’époque).

La suite ici !

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur Un article de Stéphane Beaud, pour la défense de la SES