Aubervilliers En Lutte

Blog de grève des établissements scolaires d'Aubervilliers

Archive for the ‘Matériel militant’ Category

Nous ne les laisserons pas ficher nos enfants !

Posted by aubervilliersenlutte sur 31 mars 2010

Posted in Galerie photo et vidéo | Commentaires fermés sur Nous ne les laisserons pas ficher nos enfants !

Un article du Guardian sur le possible boycott des évaluations de primaire

Posted by aubervilliersenlutte sur 31 mars 2010

http://www.guardian.co.uk/education/2010/mar/23/teachers-tests-boycott

Les enseignants ont l’intention de boycotter les tests scolaires Les syndicats prédisent qu’une majorité des enseignants interrogés se prononceront pour un boycott des tests nationaux pour les enfants de 11 ans.

Les chefs d’établissements en Angleterre se préparent aujourd’hui pour une bataille avec le prochain gouvernement (quelle que soit sa couleur politique), après l’annonce que des milliers d’entre eux ont l’intention de boycotter les tests nationaux pour les enfants de 11 ans, après les élections générales.

Les syndicats enseignants interrogent des dizaines de milliers de chefs d’établissements et leurs adjoints sur la question du boycott des tests d’anglais et de maths que 600 000 enfants sont censés passer à partir du 10 mai. Les enseignants ont jusqu’au 16 avril pour voter, mais dès aujourd’hui les syndicats (l’union nationale des enseignants (NUT) et l’association nationale des chefs d’établissements (NAHT)) ont déclaré être confiants dans le fait que la majorité des personnels interrogés se prononceraient pour un boycott. Les deux syndicats ont demandé aux enseignants s’ils seraient d’accord pour « frustrer l’administration » de ces tests.

En cas de boycott, les élèves et enseignants continueraient le travail scolaire, et les enfants ne seraient pas enregistrés dans les tests.

Un boycott serait la première bataille à laquelle le nouveau gouvernement devrait faire face après les élections prévues le 6 mai. Les travaillistes et les conservateurs soutiennent ces tests. L’année dernière Gordon Brown a lancé un appel personnel aux enseignants. Ed Balls, le secrétaire à l’éducation, a annoncé des réformes pour les tests de l’année prochaine, qui verraient les évaluations opérées par les enseignants publiées à côté des tests évalués à l’externe. Les conservateurs pensent à reporter les tests à la première année de l’école secondaire. Ce seraient les enseignants, et non des examinateurs extérieurs qui les noteraient. Les syndicats veulent leur annulation, déclarant que ces test sont utilisés pour compiler des classements d’école sans signification, qui stigmatisent les écoles avec des élèves en difficulté, et font de la dernière année du primaire un exercice répétitif de préparation aux tests.

Christine Blower, la secrétaire générale de la NUT, a déclaré : « Si nous avons un résultat favorable, ce en quoi nous sommes confiants, nous enverrons une liste d’instructions aux enseignants sur ce qu’il ne faut pas faire, et ainsi nous frustrerons l’administration ».

En janvier, un quart des membres du NUT ont répondu à une enquête initiale. Trois quarts d’entre eux ont voté pour le boycott. Les enseignants seront sollicités pour proposer une motion appelant au boycott des tests lors de la prochaine conférence syndicale annuelle à Liverpool le mois prochain. La motion, proposée par des enseignants de l’est de Londres, déclare : « Nos pensons que nous devons évoluer vers un système dans lequel l’évaluation sert à l’éducation. Les classements d’école sont l’outil pour le déclin de l’amour de la lecture et de l’éducation chez les enfants. Abolir les tests est le premier pas pour de réelles améliorations ». Le NUT est aussi à la tête d’un conflit avec le prochain gouvernement au sujet de l’augmentation du nombre d’académies [1]. A la conférence annuelle du syndicat, les enseignants devront proposer un plan d’action pour contrecarrer les projets travaillistes et conservateurs de booster les académies. Une motion, proposée par des enseignants à Lambeth (sud de Londres) déclare : « la future expansion des académies signerait le passage d’un système d’éducation local démocratique et planifié de façon cohérente à un patchwork de marchés locaux d’enseignement privatisés et en concurrence dans lequel ceux qui ont le pouvoir financier seront les gagnants ».

Traduction : Yves Cassuto

De quoi réfléchir pour les évaluations de CM2 :

http://www.mediapart.fr/club/blog/sebastien-rome/180110/quand-un-syndicat-anglais-deplore-lexportation-des-evaluations-folle

Posted in Le point sur les réformes, Revue de presse | Commentaires fermés sur Un article du Guardian sur le possible boycott des évaluations de primaire

L’école de demain va vous donner mal à la tête !

Posted by aubervilliersenlutte sur 29 mars 2010

C’est la rentrée !

A l’école élémentaire de la rue de l’Avenir, dans la classe de CE2, élèves et parents font la connaissance de l’enseignant, enfin des enseignants…

Car ils seront deux dans la classe, jusqu’aux vacances de la Toussaint.

Le premier vient d’être reçu au concours de recrutement des professeurs des écoles, on l’appelle P.E.S. (Professeur d’Ecole Stagiaire). Il n’a pas eu de formation professionnelle, hormis 4 semaines d’observation dans deux classes l’année dernière. Pas de chance, ce n’était pas en CE2, mais bon.

Le deuxième, qu’on appelle T1 (Titulaire 1ère année), sort d’un an de formation professionnelle à l’IUFM, il a eu la chance d’être reçu au concours en 2009 : il fait partie de la dernière promotion d’enseignants formés puisque les IUFM n’existeront plus en 2011. Il aurait du avoir un  poste à l’année dans une école pas trop difficile pour ce début de carrière, mais bon.

Le samedi suivant, réunion de classe.

PES explique aux parents qu’il a un tuteur dans l’école, un enseignant chevronné qui lui apporte conseils et soutien. Bien sûr c’est un peu compliqué parce que le tuteur a un CP et n’a pas fait de CE2 depuis 1997, il ne connaît pas les manuels, et le midi il fait les aides personnalisées. Mais bon, on peut discuter un peu à la récréation, s’envoyer des mails le soir. Et puis le T1 a accepté de prendre le CP du tuteur deux matinées par semaine pour qu’il vienne dans le CE2 voir comment travaille le PES.

Et puis, il y a aussi un Maître Formateur qui viendra dans la classe de temps en temps.

Enfin, à partir de novembre, ce sera différent : le T1 quitte l’école pour aller faire des remplacements ailleurs. Le PES reste dans la classe de CE2… les lundis jeudis et vendredis, puisque les mardis il va parfaire sa formation  à l’Université jusqu’au mois de mai.

Pour les mardis, un remplaçant Brigade arrive. Jusqu’au mois de mai, le Brigade remplacera quatre PES dans quatre écoles différentes : une petite section le lundi, un CE2 le mardi, un CM1 le jeudi et une grande section le vendredi. Ca fait une centaine d’élèves, Brigade ne connaîtra peut-être pas tous les prénoms à Noël, mais bon.

Le PES et le Brigade ne se rencontreront jamais puisqu’ils ne sont pas là les mêmes jours, mais bon, quelques mails pour les urgences, ça permet de créer du lien !

Comme la formation professionnelle, c’est vraiment primordial, le PES aura aussi un stage d’une semaine complète au deuxième trimestre. Pas d’inquiétude, son remplacement est prévu… par une autre Brigade, on l’appelle Brigade n°2.

Quand mai arrivera, le PES aura terminé sa formation et sera à plein temps dans sa classe de CE2. Il sera évalué (il ne sait pas encore par qui ni comment) et titularisé (si tout va bien) à la rentrée suivante.

Les parents osent quelques questions sur l’emploi du temps, le programme scolaire, les projets pédagogiques, le livret d’évaluation. Le PES est embarrassé car il a été nommé la veille de la rentrée, il a juste eu le temps de lire les Programmes Officiels, participer à deux réunions le mercredi avec l’inspecteur sur le thème «Déontologie du fonctionnaire», aménager sa classe, s’initier au maniement du Baby-haller pour son élève asthmatique, repérer l’itinéraire pour les séances de piscine qui commencent lundi… Mais bon, il va faire son maximum, mettre les bouchées doubles.

L’école est sympa, les collègues attentifs et le PES est très motivé et le T1 va l’aider.

Les parents quittent la réunion, perplexes, inquiets ou fâchés.

Que penser ? Que faire ?

Vous n’avez pas tout compris ? C’est normal.

En revanche, vous avez sans doute compté : PES, T1, Brigade n°1, Brigade n°2…

Quatre enseignants différents. Une grippe ? Un congé maternité ? Il faudra faire appel à Brigade n°3 …

A la rentrée, 170 écoles, soit plus de 4000 élèves, seront dans cette situation à Paris.

source : http://iufmparis.canalblog.com/archives/2010/03/27/17382149.html

Posted in Le point sur les réformes | Commentaires fermés sur L’école de demain va vous donner mal à la tête !

Sur la fermeture des CIO – Un article du Parisien

Posted by aubervilliersenlutte sur 29 mars 2010

Une pétition contre la casse des CIO

Posted in Matériel militant, Revue de presse | Commentaires fermés sur Sur la fermeture des CIO – Un article du Parisien

Une belle manifestation parents professeurs dans les rues d’Aubervilliers le matin du 23 mars

Posted by aubervilliersenlutte sur 25 mars 2010

Une belle manifestation parents professeurs dans les rues d’Aubervilliers le matin du 23 mars

Nous étions plus de 200 personnes, parents, élèves et enseignants du premier et second degrés à défiler dés 10h30 dans les rues d’Aubervilliers mardi 23 mars.

Beaucoup de banderoles d’établissement, de parents, et beaucoup de bruit et d’énergie.

Une délégation a été reçue à la mairie à 12h30 pour défendre la construction du sixième collège d’Aubervilliers (voir la pétition) et les travaux de rénovation du collège Jean Moulin.

Posted in Galerie photo et vidéo | Commentaires fermés sur Une belle manifestation parents professeurs dans les rues d’Aubervilliers le matin du 23 mars

Appel des grévistes du collège Gabriel Péri (Aubervilliers – 93)

Posted by aubervilliersenlutte sur 25 mars 2010

Après 17 jours de grève, le collège G. Péri reste déterminé

Depuis le 4 février, nous sommes une vingtaine de collègues en grève au collège Gabriel Péri d’Aubervilliers (93), comme dans de nombreux établissements de Seine-Saint-Denis et d’ailleurs.

Comment, en effet fermer les yeux sur le démantèlement programmé du service public d’éducation ? Pour supprimer 80.000 postes d’ici 2012, le gouvernement baisse les heures de cours, sacrifie la formation des futurs enseignants, n’assure plus les remplacements des collègues absents, précarise davantage le secteur éducatif, supprime ou fragilise des disciplines.

Face à la violence sans précédent des attaques, nous sommes convaincus que seul un mouvement d’ensemble de l’éducation peut mettre un coup d’arrêt à cette politique destructrice et à ce projet de société. L’extension de la grève aux autres académies est absolument nécessaire à sa réussite.

Les trois premières semaines de grève ont permis de mobiliser un nombre croissant d’établissements et d’obtenir la grève nationale du 12 mars. Ce jour a été un point de départ dans de nombreuses régions (92 Nord, Toulouse, Lyon, Lille…) qui ont reconduit pour préparer le 23 mars. Plusieurs AGs appellent à une journée de grève et de manifestation le 30 mars.

Une première phase du mouvement semble arriver à sa fin. C’est le moment d’une transition entre une grève principalement départementale et la grève nationale nécessaire.

Nous avons donc décidé d’une semaine continue de grève du 22 au 26 mars (ce qui nous fera au total 17 journées de grève !) pour pouvoir participer à la construction de ce mouvement. Nous reprendrons le travail la semaine prochaine avec le sentiment d’avoir fait ce que nous devions faire dans la limite de nos force. Cependant nous restons déterminés et prêts à nous mobiliser à nouveau et de plus belle.

Les grévistes de Gabriel Péri

Posted in Actualité du mouvement, Matériel militant | Commentaires fermés sur Appel des grévistes du collège Gabriel Péri (Aubervilliers – 93)

Une pétition pour la construction d’un sixième collège à Aubervilliers

Posted by aubervilliersenlutte sur 22 mars 2010

Le sixième collège à Aubervilliers,

VITE, car c’est VITAL pour la VILLE !

Parents, enseignants et habitants d’Aubervilliers demandons instamment aux élus de la municipalité d’Aubervilliers, de Plaine Commune, du Conseil Général de la Seine Saint Denis et à l’Inspection Académique de Bobigny de tout mettre en oeuvre pour que la construction du sixième collège d’Aubervilliers, déjà inscrite au Plan Pluriannuel d’Invertissement de juin 2010, soit vite rendu réelle.

En effet, la ville vient de connaître une augmentation démographique sans précédent, passant de 63136 habitants (1999) à 73699 habitants (2007) et continue d’augmenter de 2% par an (chiffres INSEE). La ville attire désormais et le nombre de logements prévus à la construction par la Mairie est très important (2425 sans compter la future place du Front Populaire et la ZAC « Canal-Porte d’Aubervilliers »).

La croissance des effectifs en primaire de 300 élèves par an, conduisant à la construction d’une école par an, l’augmentation importante des élèves de maternelle, la remontée des effectifs en collège et le taux de natalité très élevé sur l’ensemble des années 2000 rendent urgent la construction de ce sixième collège.

D’ores et déjà, l’augmentation globale des effectifs de collégiens prévue entre 2008 et 2012 ne peut pas être absorbée par les cinq collèges de la ville sans mettre en danger la réussite des élèves. (cf. chiffres donnés pour la resectorisation en 2009)

Diderot Wallon Moulin  EP1 Rosa L.  EP1 Péri TOTAL
-75 +74 +120 +150 +190 + 459

Il y a un lien fort entre les résultats au Brevet, en forte progression (+ 20% dans les collèges EP1 d’Aubervilliers entre 2000 et 2005), le climat des établissements et la baisse des effectifs dans ces collèges. Nous ne voulons pas revenir en arrière !

Il est donc URGENT qu’un terrain soit réservé RAPIDEMENT à ce sixième collège d’Aubervilliers. Il doit tenir compte de la situation actuelle : deux collèges « Ambition réussite » dont il faudrait améliorer la mixité sociale et des nouvelles constructions au centre, au sud et à l’ouest de la ville.

Pétition à l’initiative de la FCPE, de la FSU, de SUD et de la CGT Educ’Action

pétition sixième collège à Aubervilliers

Posted in Actualité du mouvement, Matériel militant | Commentaires fermés sur Une pétition pour la construction d’un sixième collège à Aubervilliers

Des gréviste vont à la rencontre des passagers de la gare du nord !

Posted by aubervilliersenlutte sur 22 mars 2010

Posted in Galerie photo et vidéo | Commentaires fermés sur Des gréviste vont à la rencontre des passagers de la gare du nord !