Aubervilliers En Lutte

Blog de grève des établissements scolaires d'Aubervilliers

Des nouvelles du Loir-et-Cher

Posted by aubervilliersenlutte sur 18 mars 2010

Aux personnels enseignants du second degré de Loir-etCher

GREVE INTERPRO, MANIF ET AG LE 23 MARS

OPERATION ALERTE AU FEU DANS LE SECOND DEGRE LE 25 MARS

Que s’est-il passé le vendredi 12 mars ? A l’occasion de la grève suivie à 30/40 %, avec des disparités très importantes dans les établissements, s’est tenue l’A.G départementale intersyndicale avec une quarantaine des présents et une dizaine d’établissements représentés. Nous avons tous partagé le souhait de faire converger les luttes multiformes que nous avons menées avec les parents, dans les établissements depuis 2 mois.

Le 23, dans le cadre de la grève nationale interpro pour les retraites, après la manif de 14 heures 30 (préfecture), se tiendra, à 17 heures à la Nouvelle Bourse du Travail de Blois (avenue de l’Europe), une AG à l’initiative de l’intersyndicale (CGT-FSU-SUD ….) de l’Éducation Nationale, pour discuter des suites du mouvement. Nous lançons une nouvelle fois un appel pour que tous les établissements soient représentés.

L’idée a été retenue d’une action départementale intersyndicale sur un même créneau horaire. Pour des raisons pratiques (acheminement du courrier et temps pour s’organiser dans les établissements), nous avons en intersyndicale, le 16 mars, repoussé la date (initialement arrêtée en A.G) du 22 au 25 mars.

Cette action aura donc lieu le jeudi 25 mars entre 10 h et 11h. Tous les collèges et tous les lycées du département sont appelés à participer. Il s’agit d’une alerte au feu symbolique (on ne déclenche pas l’alarme incendie !). Les professeurs accueillent les élèves en cours après la récréation de 10 h, puis descendent avec eux dans la cour à l’emplacement habituel prévu lors des alertes incendie. Commence alors l’opération « communication », pour laquelle vous disposez du document en pj : on peut le lire et l’expliquer, en faire copier des éléments dans le cahier de texte des élèves, le distribuer (à chaque établissement de voir). La partie locale : difficultés et besoins exprimés lors de l’examen de la DHG, est à compléter par les enseignants de chaque établissement.

Cette action courageuse, symbolique et rassembleuse, se place dans la continuité du 23 mars, et aura d’autant plus de sens, que le 23 mars aura été lui-même réussi.

Pour la préparer, il peut être utile de vous réunir dans votre établissement, et de participer à l’A.G départementale du 23 à BLOIS.

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :