Aubervilliers En Lutte

Blog de grève des établissements scolaires d'Aubervilliers

Un article de Rue89 (16/02/2010)

Posted by aubervilliersenlutte sur 16 février 2010

« Professeur formé et compétent. » A saisir sur eBay !

Par Soline Ledésert

Le 15 février 2010, un professeur du collège Jean Vigo d’Epinay-sur-Seine s’est mis en vente sur eBay. Lui et certains de ses collègues contestent la suppression de postes d’enseignants prévue à la rentrée 2010.

Le prix de l’inventivité gréviste ?

Lundi, un professeur « qui risque de devoir quitter (ce) collège » de Seine-Saint-Denis s’est mis aux enchères sur Internet dans l’après-midi. Quelques un des 85% des professeurs en grève préparaient leurs tentes pour une nuit de campement en face de ce collège, tandis que lui, postait sur le site :

Description de l’objet : « À vendre, cause restrictions budgétaires : Professeur formé et compétent ayant très peu servi dans un collège ZEP du 93. Pièce exceptionnelle. Occasion à saisir pour la rentrée 2010 ! ! »

Prix de départ : 10 euros.

Catégorie de mise en vente : antiquités.

Les enchères – quelque peu biaisées, bien sûr – ont été fulgurantes. Le 16 février à midi, le prix s’élevait à 12 050 euros. Le professeur joint par téléphone explique :

« Oui, c’est une action symbolique, menée avec le soutien de mes collègues. »

Dans l’après-midi du 16 février, l’annonce a été retirée. L’enseignant qui l’avait déposée nous a affirmé qu’il n’a pas effectué le retrait, ni eu de nouvelles de la part des services de modération d’eBay. Chez eBay, on précise que toutes les annonces proposant des « organes humains » (a fortiori, un prof entier) sont retirées.

Contestation de la suppression de postes

En Seine-Saint-Denis, le ras-le-bol des profs prend de l’ampleur. La grève a commencé mardi 9 février, suite à l’annonce de la suppression de postes d’enseignants. Les grévistes ne rejoignent pas l’appel d’un syndicat, précise Catherine Bourelly, professeur en grève :

« Nous sommes solidaires du mouvement de contestation de la réforme de la formation des enseignants. Mais notre grève est partie de nos contacts avec nos collègues d’Aubervilliers »

Selon le chef d’établissement, M. Benezio, deux postes seraient supprimés. L’enveloppe budgétaire que l’Inspection Académique lui a fait parvenir pour la rentrée 2010 ainsi que la réduction des effectifs de collégiens « prévue par l’administration » justifient son choix :

« Avec la réforme sur la carte scolaire, la désectorisation a fait chuter le nombre d’élèves entrant en 6e, à la rentrée d’il y a deux ans. Les familles font le choix d’établissement à Versailles, qui se trouve à côté.

Depuis, cette hémorragie a été stoppée. Reste que cette année, on a 626 élèves dans le collège. L’an prochain, on prévoit 591 inscrits. Le besoin en enseignants est moindre. La décision se prend avec l’Inspection de l’Académie et les instances de l’établissement. »

Le collège compte 49 enseignants aujourd’hui. Selon M. Benezio, les deux départs d’employés à plein temps seraient remplacés par « un bloc de moyens provisoires » : des postes à mi-temps ou à tiers-temps.

Les enseignants en grève disent néanmoins que la suppression qui leur a été annoncée touchait « deux à six postes ». Catherine Bourelly explique :

« Lorsque nous avons été reçus par l’Inspection Académique de Bobigny, notre hiérarchie nous a rappelé que “ nous devrions être heureux car lorsqu’elle le peut, elle nous envoie des moyens ”. Traduction : des contrats précaires !

Nous ne pouvons accepter plus longtemps de mentir aux élèves et à leurs familles en prétendant que nous sommes capables de leur offrir un service public digne de ce nom. »

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :