Aubervilliers En Lutte

Blog de grève des établissements scolaires d'Aubervilliers

Un article du Sud-ouest (10/02/2010)

Posted by aubervilliersenlutte sur 11 février 2010

 

Les enseignants mobilisés contre la réforme des lycées

« L’éducation devient de moins en moins nationale. » C’est le professeur d’allemand du lycée Nord-Bassin, Jean Dubeda qui se fait l’écho de nombreux autres enseignants mobilisés contre la réforme Luc Chatel. Cette dernière semble pouvoir conduire à la suppression de postes dans les établissements.

Accompagnement

Et ce qui lui fait le plus peur c’est « la manière dont le ministère communique sur cette réforme, ouvrant la voie à une interprétation bien différente de la réalité ». C’est en effet, la mesure la plus séduisante du projet, dénommée accompagnement personnalisé (deux heures par semaine) qui pose le plus de problème. « Ce temps d’accompagnement personnalisé intégré à l’emploi du temps des élèves pour les aider à réussir, selon Luc Chatel, est en réalité une dégradation des conditions existantes », explique Jean Dubeda, « cette dénomination laisse croire aux parents et aux élèves qu’elle permettra de véritables entretiens en tête-à-tête avec un enseignant. »

« Faux », dit-il. Il démontre qu’en réalité les élèves auront moins d’heures d’accompagnement en petit groupes – dix heures contre quinze aujourd’hui – et les groupes seront plus conséquents – une quinzaine d’élèves contre huit aujourd’hui -. Plus grave encore, chaque lycée choisira les matières qui feront l’objet de ces accompagnements. Résultat, « on court le risque que les parents bien renseignés changent leurs jeunes de lycée si la matière choisie est plus noble dans un autre établissement ».

Autres sujets en vrac conduisant à la mobilisation des professeurs, le flou de la mise en oeuvre de la réforme, la disparition de certains postes, la disparition dans le tronc commun de tous les dédoublements pour les travaux pratiques et en sciences expérimentales, ou encore l a non-réforme du bac.

Lettre d’info aux parents

Le collectifs des professeurs du lycée Nord-Bassin va donc dans un premier temps distribuer une lettre d’informations aux parents, adresser un courrier au recteur d’Académie et au proviseur demandant l’ajustement de la réforme et le maintien des effectifs.

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :