Aubervilliers En Lutte

Blog de grève des établissements scolaires d'Aubervilliers

Réforme des établissements (EPLE)

Posted by aubervilliersenlutte sur 10 février 2010

Les établissements scolaires (EPLE) sont tenus depuis la loi Fillon 2005, d’établir un contrat d’objectifs à atteindre dans les 3 à 5 ans, sur la base d’orientations fixées aux niveaux national et académique.

Parmi ces objectifs figurent le nombre de conseils de discipline, le taux de réussite aux examens, le taux de redoublement, les partenariats avec des associations, etc. Autant d’éléments dont on subit au quotidien les implications concrètes…

Le contrat institue en fait le pilotage par la performance et peut déboucher ensuite sur une contractualisation des moyens alloués à l’établissement. D’où les risques de manipulation des chiffres… qui pourraient encore se renforcer avec le nouveau décret EPLE, car celui-ci rendrait désormais obligatoire la mise en place d’un Conseil pédagogique (dont les membres seront désignés par le chef d’établissement..), courroie de transmission des prescriptions de la Direction dont le pouvoir décisionnel sera conforté du fait de l’augmentation de l’autonomie des établissements (qui peuvent déjà en collège disposer librement de 10% des horaires de la DHG).

Cette réforme des EPLE s’appuie sur une interprétation orientée des enquêtes de type PISA et entre dans le cadre de la stratégie de Lisbonne définie par le Conseil européen de 2000 pour faire de l’Europe la première économie de la connaissance, dans le contexte d’économie mondialisée.

Il s’agit donc de « moderniser » la gouvernance des EPLE ( c’est-à-dire appliquer des méthodes managériales de gestion des ressources), ceci en instrumentalisant l’idée d’accompagnement ou de suivi personnalisé des élèves pour faire accepter la disparition de nos statuts, des diplômes nationaux à terme, et donc l’individualisation des conditions pour supprimer toute contestation …

C’est ce processus (avec le risque qu’il soit irréversible puisque les travaillistes ne sont pas revenus dessus au RU) qui est à l’œuvre avec la réforme des lycées et dans les collèges avec l’évaluation par compétences. Or il va induire des transformations radicales de notre métier, dont on ne perçoit aujourd’hui que les prémisses.

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :